alertes pour lutter contre les arnaques du net

http://pretaupret.com/pret-entre-particuliers.jsp faux site vrai arnaque

 

 

si la forme est jolie le site n'en est pas moins illégale et les propositions  fausses,  et malgré un numéro français de la région parisienne vous vous trouverez au coeur de l'afrique avec comme d'habitude des frais illégaux a verser avant le faux déblocage du faux prêt ou l'envoi d'un chèque sans provision.

circule aussi sur facebook

voici ci dessous ce que l'on peut voir sur le site

 ===========

Face au coût élevé du crédit, aux difficultés d’obtenir des prêts auprès d’organismes financiers plus exigeants en période de crise, mais aussi face à la baisse de rendement des produits d’épargne traditionnels, une alternative est apparue depuis peu en Europe et dans le monde : le prêt entre particuliers.

 

LE PRINCIPE

Il s'agit, via ce site internet agréé, de mettre en contact financeur et emprunteur, à des taux plus intéressants pour les deux parties (plus bas que les taux bancaires pour l’emprunteur, plus élevés que les rendements des produits de placement traditionnels pour le prêteur) et sans les intermédiaires et le marketing des banques. Une forme de petits prêts à la consommation, pour un projet précis (achat d'une voiture, travaux, projet d’auto-entreprise...), sur 3, 4 ou 5 ans.

 

LES SOLUTIONS

- La plateforme ‘Prêt au prêt’ a été agréée par les Banques de l’Union Européenne en septembre 2011 et a déjà levé neuf millions d'euros.
- Prêt au prêt est aussi un site qui finance des projets professionnels. L'emprunteur y présente son activité. Les prêteurs lui posent des questions, puis décident de lui prêter de l'argent ou pas.
- Prêt au prêt prête 200.000 à 1.000.000 euros par mois. Le phénomène reste encore très marginal, bien en deçà des 90 milliards empruntés chaque mois par les particuliers auprès des banques.

 

LES BENEFICES

Les avantages pour les prêteurs et les emprunteurs sont clairs :
- Pour les emprunteurs, c’est une alternative aux banques et organismes de crédit qui sont très exigeants en termes de garanties, long en termes de délai de réponse et couteux avec l’application de frais bancaires. Via ce site de prêts entre particulier, l’emprunteur présente son projet, si l’investisseur est séduit, il peut immédiatement décider de prêter et soutenir le projet de l’emprunteur.
- Pour les prêteurs, les taux de rémunération sont supérieurs aux taux de rémunération des comptes épargnes classiques proposés par les banques (jusqu’à 6,5% par an). Et c’est une solution plus sûre qu’un investissement en bourse. La rationalité du consommateur reste bien présente avec un bénéfice financier pour chaque partie.

 

LES RISQUES

Cependant, les prêteurs ont besoin d’être sécurisés sur leur placement, avec un organisme qui leur offre de véritables garanties :
- l'agrément de la Banque de France, le partenariat avec des organismes financiers et des spécialistes pour évaluer le risque de défaillance de l’emprunteur : l’organisme doit vérifier que le client pourra rembourser et n’est pas surendetté
- le système de mutualisation des risques : la garantie d’un retour sur investissement minimum

 

QUELLE CIBLE ?

Bien plus que ceux qui ont du mal à se financer via le système traditionnel, cette offre attire ceux qui rejettent le système financier et qui ont perdu confiance envers les banques. Ces particuliers souhaitent s’éloigner des circuits bancaires traditionnels aux profits de solutions alternatives, qui leur permettent de participer à l’économie réelle, d’investir sur les projets de « gens comme eux ».

 

NOTRE ANALYSE

Ce phénomène s’inscrit au carrefour de tendances sociétales lourdes observées ces dernières années et amplifiées par la crise économique :
- court-circuitage des intermédiaires et des marques pour se diriger vers une relation directe de particulier à particulier.
- envie de plus de contrôle, de monitoring, illustrée par exemple par le claim « mon banquier c’est moi »
- mais aussi besoin de recréer des communautés, des liens humains.

Ces tendances, l’institut ‘Prêt au prêt’ les a vues émerger. Le prêt entre particuliers illustre parfaitement bien ces tensions entre la recherche d’un lien direct et humain et le besoin d’une réassurance que seule une institution peut garantir, entre le désir de revenir au basique (la fonction première du crédit) et le gain financier associé à toute opération.



25/04/2014
1 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 143 autres membres